«

»

Imprimer ceci Article

Acheter d’un concessionnaire ou d’un particulier

Tu as une bonne idée du véhicule recherché : il est temps de magasiner! Deux choix s’offrent à toi : faire affaire avec un commerçant ou un particulier.

Auprès d’un particulier Auprès d’un commerçant
Avantages Le prix est souvent moins élevé (pas d’intermédiaire qui prend un profit). 

Il n’y a pas de TPS à payer.

Il y a un plus grand choix de véhicules. 

Du financement est disponible sur place.

Selon l’âge et le kilométrage, la loi impose des garanties. Le commerçant peut parfois en offrir davantage.

La garantie légale s’applique: tout bien vendu au Québec par un commerçant, y compris une voiture usagée, doit fonctionner pendant une durée raisonnable compte tenu du prix payé.

Inconvénients La Loi sur la protection du consommateur (LPC) ne nous protège pas, la garantie légale ne s’applique pas.  

Il n’y a aucune garantie imposée par la loi, prends tes précautions !

Le prix du véhicule est souvent plus élevé : plus d’intermédiaires, 2 taxes à payer.
Précautions particulières Demander les papiers d’entretien et porter attention au kilométrage inscrit sur les factures pour voir s’il évolue de façon normale et correspond à l’odomètre. 

Vérifier si l’auto est encore couverte par une garantie du fabricant ou supplémentaire.

Les garanties supplémentaires ne sont pas toujours transférables, vérifier sur la facture.

Prendre le numéro de série (NIV) de l’auto, le nom et la date de naissance du vendeur pour consulter le RDPRM et t’assurer que le véhicule ne peut être saisi!

Examiner l’étiquette jaune. Elle devrait être placée bien en vue sur le pare-brise et inclure obligatoirement divers renseignements dont le prix du véhicule, l’année, le kilométrage, les garanties offertes, etc. Pour la liste complète 

S’assurer que le commerçant joint l’étiquette au contrat (la loi l’y oblige mais…).

Juste au moment de signer le contrat, plusieurs commerçants proposent des assurances-prêts ou divers suppléments. Ces assurances sont très rentables pour eux (en moyenne 50% de leurs profits), mais sont-elles avantageuses pour toi? Il vaut mieux s’informer avant pour y réfléchir et ne pas accepter sur un coup de tête.

  • Attention aux faux particuliers! Dans les petites annonces, des commerçants se font passer pour des particuliers afin de vendre des voitures en mauvais état sans que le consommateur ait de recours.

Truc : Vérifie si plusieurs annonces ont le même numéro de téléphone. Appelle en disant que la voiture t’intéresse (sans mentionner le modèle) et pose                     des questions. Va voir l’auto au domicile du vendeur.


Lien Permanent pour cet article : http://www.consommersansillusion.ca/wordpress/premiere-automobile/acheter-dun-concessionnaire-ou-dun-particulier.html